galaxie

Windows 10 - Finalement des mises à jour gratuites pour les versions pirates... ?

 

Microsoft indiquait que les possesseurs de versions non-valides, dont les copies pirates, de Windows 7 et 8 ne pourraient pas obtenir le même support que les autres utilisateurs. Les faits semblent prouver le contraire.

La confusion autour de la mise à jour gratuite de copies pirates de Windows 7 et 8 vers Windows 10 se poursuit. Au départ, Microsoft annonçait que tous les utilisateurs de terminaux sous Windows 7, Windows 8.1 et Windows Phone 8.1 pourraient gratuitement monter de version vers Windows 10 au cours de l'année qui suit le lancement du dernier OS.

Tous les utilisateurs ou presque. Les premières déclarations de l'éditeur pouvaient en effet laisser penser que mêmes les possesseurs de versions non-authentiques de Windows ou "Non-Genuine" pourraient prétendre à la gratuité de Windows 10.

En mai dernier, Microsoft a tenu à clarifier son propos dans un billet de blog de Terry Myerson, le patron de la division système d'exploitation. Et la règle définie par l'éditeur est la suivante : Non, les détenteurs de versions non valides de l'OS ne pourront pas, comme les autres, obtenir une version complète de Windows 10, la différence se faisant sur le support qui ne sera pas intégré à ces versions "Non-Genuine". Pour être "couvert", l'achat d'une licence valide serait nécessaire.

Deux type de versions pirates

Reste que dans les faits, cette approche ne semble être appliquée. Sur Reddit, différents témoignages montrent qu'une version Non-Genuine de Windows 7 ou 8.1 permet donc un passage gratuit vers Windows 10 mais visiblement, le support via Windows Update est bien présent et gratuit lui aussi.

Pour autant, d'autres utilisateurs de versions pirates de Windows 7 ou 8 n'ont finalement pas accès au support et ont donc une version "unsupported" de Windows 10, comme l'avait indiqué Microsoft au départ.

Comment expliquer cette différence ? Microsoft semble en fait définir deux types de copies non-authentiques. Rappelons en effet que les copies "Non-Genuine" de Windows ne sont pas toujours des versions piratées. Parfois, les utilisateurs achètent sans le savoir des copies de Windows que certains revendeurs ou détaillants présentent comme légales, et qui sont contrefaites et/ou falsifiées. Ces dernières sont finalement reconnues comme authentiques, activées par l'éditeur et permettent donc une mise à jour complète. Pour les autres, c'est à dire des copies réellement pirates et considérées comme telles, le Windows 10 obtenu sera dénué de support.

Microsoft ne s'est pas encore clairement expliqué sur ce sujet mais en-a-t-il besoin ? Le géant entend multiplier les incitations à la migration et a pour objectif de convaincre le plus grand nombre, même ceux qui n'étaient pas passé à la caisse dans le passé. Il s'agit en effet d'obtenir un parc d'un milliard de postes équipés d'ici 3 ans...